Aujourd'hui, la grande majorité des véhicules en circulation sont équipés d'essuie-glaces automatiques.

Les automatiques utilisent le principe de réflexion de la lumière. Un capteur est situé sur le pare-brise de la voiture, le plus souvent devant le rétroviseur intérieur afin de ne pas gêner la visibilité. Il mesure l'intensité de lumière infrarouge projetée de façon continue sur le pare-brise. 

La mécanique des essuie-glaces automatiques

Lorsque les gouttes de pluie entrent en contact avec le pare-brise, elles absorbent une grande partie du rayon infra rouge.

Résultat : le capteur reçoit moins de lumière. Une fois transformée en signaux numériques, l'information permet de mettre en route le moteur des balais d'essuie-glaces.  

Logiquement, plus il pleut fortement, plus la quantité perçue par le capteur sera déficente, c'est pourquoi le système se mettra immédiatement en marche en augmentant la vitesse des essuie-glaces. 

L'avantage de ce système 

Les essuie-glaces automatiques permettent dans un premier temps un confort visuel très appréciable pour les automobilistes. Mais en plus de cet avantage, le système permet de préserver sa sécurité dans toutes les situations. Très utile lors d'un dépassement de poids lourds avec les projections d'eau inattendues par exemple.

 

A noter :  c'est également ce système qui commande l'allumage automatique des phares d'un véhicule ainsi que la fermeture des vitres en fonction des modèles.